L'angoisse de la souris blanche

Publié le par La Souris Blonde

Celui-là hurlait au passage de la souris, comme saisi d'une sainte frayeur :


"Oh, mademoiselle, vous êtes blaaaaaaaanche ! Faut penser à bronzer !"


Certes, oui, je veux bien - mais y penser arrangera-t-il vraiment le problème ?

Commenter cet article

Love gambler 14/12/2011 01:34


Mais c'est pas de la drague !

Terry 28/09/2010 21:52



Et c'est avec un sourire non dissimulé que je lis vos échanges à la noix... Et tâtez donc de cette tâche qu'est le parlage avant de vous y aventurer...


 


Non mais, une noix l'air de rien, c'est franchement bon...


 


Merci pour ces sourires et ce divertissement, je dois dire que je vous suis, en silence, depuis longtemps... mais mes doigts s'engourdissent dans le froid, dès lors, je tappe, oh, non pas sur une
souris... point de violence... Juste sur un clavier...



Repassant 11/06/2010 00:12



Je vais peut-être sembler être d'une rare ingénuité, mais un commentaire à connotation positive n'est-il pas préférable si on veut engager la conversation ? A moins que par chez vous on ne se
lance des espadrilles à la truffe, mais dans mes contrées reculée, ça n'est pas encore à la mode. Après, je ne juge pas, hein.


Sinon, j'ai parcouru ce blog avec plaisir et sourire, merci pour ces articles!



La Souris Blonde 06/07/2010 17:01



Oh oui, bien sûr, un commentaire à connitation positive est préférable. Mais je mettrai cette remarque sur le compte de ton ingénuité, en effet, jeune repassant,
puisque ce blog est à peu près exclusivement consacré à des approches, disons, non-préférables.


Sinon détestables.



NANARD612 10/06/2010 16:35



le commentateur sait comment tater les tétons à tatons et n'aime pas ton ton! il n'aime que les chats surtout lorsqu'ils lui sourient! Il chante "à la mi-aout" en Juin et se fume un joint
gentiment en écrivant des balivernes aux souris du net. souris des villles souris des champs méfiez vous des comment tateurs persifleurs.



NANARD612 08/06/2010 19:39



la souris n'est pas blanche, elle est blafarde: voila des mois qu'elle n'a pas accepté les avances d'un dragueur à la noix ou sans noix et elle se déséche dans sa peau d'albatre et sans teint.
elle dépérit et s'enlaidit. grenion, qu'elle se tape un petit minet pardiou et tout ira mieux!



La Souris Blonde 09/06/2010 11:22



Tant va le commentateur à l'eau qu'à la fin il se noix.