Du célibat

Publié le par La Souris Blonde

Un certain nombre de personnes ici (oui, je vous ai vus, là-bas, au fond, pas la peine d’essayer de vous cacher…) jugent que la souris est célibataire. Célibataire, forcément célibataire. Voire même, qu’elle ne pourrait cesser d’être célibataire sans cesser d’être souris, que ce serait déroger à sa souricitude.

Comme si se faire draguer dans la rue était un privilège réservé aux seules jeunes filles seules, alors que les dragueurs à la noix ne se posent jamais la question de savoir si vous êtes à prendre avant de tenter de vous attraper.

L’annulaire de la main gauche, c’est la dernière chose que regarde un dragueur à la noix.

Et « j’ai déjà un petit ami », c’est un argument de fille qui cherche à se débarrasser d’un dragueur, certainement pas un obstacle aux yeux dudit dragueur.

Pas besoin d’être célibataire, donc, pour se faire draguer dans la rue, pas plus que spécialement belle d’ailleurs.

Comme si, également, l’attitude hermétique de la souris vis-à-vis des dragueurs à la noix était un travers permanent de son caractère. Comme si refuser de prolonger la conversation avec les dragueurs niaiseux voulait dire que l’on refuse tout contact avec quelque être humain que ce soit. La nuxophobie n’est pourtant pas misanthropie.

En gros, la souris, pour être la souris, devrait être absolument pure et même carrément androphobe. Alors que non. Ce que j’essaye de dire, c’est que la souris est une souris comme les autres. Qu’il n’y a pas besoin d’être supersouris pour vivre de merveilleuses aventures au pays des dragueurs à la noix. Que la souris n’est pas un être fabuleux, comme les dragons ou les gorgones.

De fait, depuis la naissance de ce blog, la souris a été célibataire, certes, oui, mais aussi (successivement, parce que simultanément ce serait difficile) petite amie, amante platonique, fiancée, moitié d’une paire, amoureuse transie, adepte de la polygamie, briseuse de cœurs, cœur brisé, femme au foyer, femme des années 80, femme actuelle, et tout ceci, évidemment, pas dans cet ordre-là. Et je te défie, toi, lecteur, je te défie de pouvoir dire, à la lecture des articles souriciers, à quelle période correspondent les différents états civils de la souris – avec cette difficulté supplémentaire que les articles ne parlent pas toujours du présent, mais souvent d’un passé plus ou moins lointain.

Voilà.

Vous pouvez me croire.

Vous pouvez aussi croire, et vous aurez autant de raisons de croire ceci que l’inverse, que je vous raconte plein de carabistouilles et que j’ai dignement fêté la sainte Catherine samedi dernier. Ou même, que derrière le personnage de la souris se cache toute une équipe de brillantissimes scénaristes américains qui nourrissent de leur imagination fertile chaque nouvel épisode de votre série préférée, et qui ne vont pas tarder à essayer de vous vendre tout plein de produits dérivés SourisBlondeTM et à vous proposer de voter pour votre dragueur à la noix préféré par SMS surtaxé.

C’est tout à fait possible aussi.

En fait, comme le disait Berkeley qui a également, on le sait peu, appliqué sa grande sagesse à la vie sentimentale des souris, comme le disait Berkeley, donc, au § 20 des Principes de la connaissance humaine :

« Bref, s’il y avait une vie sentimentale de la souris, il est impossible que nous parvenions jamais à le savoir ; et s’il n’y en avait pas, nous pourrions avoir exactement les mêmes raisons que nous avons maintenant de penser qu’il y en a. »

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

fab 31/12/2006 16:50

sympa le blog!bonne année!
fab

Grenouille 04/12/2006 17:37

Androphobe ? Misandre ?
Ce n'est pas les mots que j'aurais employé ^^

ralphy 01/12/2006 19:58

En effet, chère Souris Blonde, je n'avais pas parlé initialement du rapport entre le nombre de commentaires et le nombre de visites ou de pages vues. Il faut dire qu'en règle générale, sur les blogs dits "personnels", ce nombre reste assez bas, et assez similaire d'un blog à l'autre, bien que dépassant très souvent le petit cercle d'amis.
ANTOINE, je suis moi-même un homme et je note commenter davantage les blogs écrits par des femmes que des blogs rédigés par des hommes. Cela veut-il dire nécessairement que je les drague toutes ? Non. Néanmoins, que ce soit sur ce blog ou ailleurs, sur d'autres blogs écrits par une main féminine, on dirait parfois un défilé de paons, et il semblerait donc que j'en fasse partie...

La Souris Blonde 02/12/2006 14:48

Essaye seulement de faire croire que tu n'apprécies pas tes lectrices, aussi...

alceste 01/12/2006 16:34

le vieux jeu francais... Ah si seulement il pouvait evoluer...

La Souris Blonde 02/12/2006 14:47

Rhubarbe, avec un H. Sinon c'est moins bon.

vince 01/12/2006 16:10

Venons-en à la question principale : es tu donc redevenue célibataire, Souris, à l'approche de l'hiver?

La Souris Blonde 02/12/2006 14:46

Venons-en à la réponse ultime : crois-en ce que tu veux !