L'esprit de l'escalier

Publié le par La Souris Blonde

    Comme, au moment d’entrer dans l’immeuble, la souris avait composé le code, il lui avait galamment tenu la porte pour la faire passer en premier. La voilà donc entamant l’ascension d’un redoutable escalier quelques marches devant ce jeune homme visiblement peu habitué aux lieux.

    A peine trois marches gravies, le voilà qui se plaint de la rudesse de la montée. Il lui fallait aller jusqu’au quatrième étage. Afin de le consoler de ses malheurs, la souris lui signala qu’elle en avait deux de plus à escalader.

    « Oh, c’est pour ça que tu as de belles jambes ! » s’exclama-t-il.

    Ces mots produisirent sur la souris un curieux effet stimulant, et elle se mit à avaler les escaliers à toute vitesse.

    « Mais elle monte vite en plus ! »

    Tiens, il a remarqué. La souris en profita pour accélérer encore son ascension et disparaître dans les étages, laissant le jeune alpiniste à la noix cracher ses poumons quelques paliers plus bas.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
M
!<br /> .
Répondre
L
...
V
Moi j'adore tenir la porte et laisser passer les femmes d'abord, je pense que vous avez compris pourquoi (c'est la meilleure façon de mater sans vergogne tout en faisant preuve d'une rare galanterie).
Répondre
L
Comme quoi les féministes ont raison de refuser aussi la galanterie, qui serait une sorte de "discrimination positive" envers les femmes...
H
D'accord avec Keith pour le resto ou lieu inconnu mais pas pour les escaliers: dans mes cours de savoir vivre, on m'a appris à monter derrière la femme et descendre devant, et ce, afin que la gente dame, bien élevée donc en jupe, ne pût laisser à la vue de quelques dragueurs à la noix des échantillons de sa peau au delà du mollet.<br />  
Répondre
L
Flûte alors, on en apprend de belles. C'est donc être mal élevée que porter des pantalons ?
J
Il est surtout inquiétant et balourd ton drageur.
Répondre
L
Inquiétant, guère. Balourd... ça expliquerait son ralentissement en côte !
G
En fait, en matière d'étiquette, je crois que la seule vraie régle à appliquer est somme toute assez élémentaire... Il faut juste faire en sorte de ne pas mettre l'autre dans l'embarras et lui éviter toute situation gênante qui pourrait le mettre mal à l'aise...
Répondre
L
C'est toute la différence entre la politesse et l'élégance, ça. La politesse, c'est appliquer des règles. L'élégance, c'est se soucier du bien-être de son prochain.