Happy meal

Publié le par La Souris Blonde

    Naguère, il arriva à la souris de vendre son corps et son âme au grand capital. Enfin, surtout son corps, vu que son âme, pour préparer des sandwiches, excusez-moi, mais le besoin n’en est pas grand. A moins de savoir multiplier les pains, on se sert surtout de ses dix doigts.

    Lesquels dix doigts étaient, ce jour-là, fort occupés à pianoter sur une caisse enregistreuse tout en récupérant les merveilleux sandwiches au pain frais confectionnés à la demande dans notre arrière-boutique par notre chef-pâtissier, pardon, je voulais dire, par une pauvre étudiante sans le sou elle aussi. Et comme il n’y avait pas beaucoup de monde à cette heure, et comme la souris était fort sémillante et appétissante dans on élégant uniforme rouge, jaune et marron avec serre-tête assorti, un jeune cadre dynamique qui venait régulièrement en ce lieu assouvir ses appétits tenta d’engager la conversation en demandant, par exemple, si les tartes aux pommes étaient bonnes. A quoi la souris, animal volontiers frugivore, acquiesça avec enthousiasme.

    Rebondissant sur ce début prometteur, le jeune cadre demanda si c’était vrai. La souris, moderne Epiménide, répondit que oui, bien sûr, elle disait toujours la vérité.

    De plus en plus badin, le jeune homme plein de bonnes idées suggéra que si la souris disait toujours la vérité, c’est parce qu’elle était une machine, programmée pour, et répondant automatiquement.

    A quoi la souris rétorqua que non, si elle disait toujours la vérité, c’était parce que, conformément à l’impératif catégorique de Kant, elle agissait toujours en sorte que la maxime de son action puisse être considérée comme loi universelle.

    Le jeune cadre en resta la mâchoire pendante, la bouche tellement bée qu’on aurait pu y enfourner son sandwich en un seul morceau. Avouons-le, la philosophie kantienne est quelque peu indigeste.

Commenter cet article

Papalmier 14/11/2006 10:13

Petite souris blonde, non ce n'est pas moi qui te contredirai :)Hector pour avoir connu une floppée de futurs cadres, ils se foutent royallement de Kant. Quand aux cadres que je connais, je ne vois guère de différence.

Hector 13/11/2006 10:48

Bonjour,
Je suis juste un peu étonné qu'un cadre ne connaisse pas l'impératif catégorique de Kant soit pour l'avoir étudié pendant la 1ère en Français (au programme le siècle dit des lumières alors que l'ampoule a été inventé 1 siècle plus tard) soit pendant l'année unique de philosophie que l'éducation nationale daigne accorder à la majorité des lycéens que nous fumes (nuit à la santé).
Ceci dit, répandre l'usage de Kant, en particulier en allemand, aurait sans nul dout pour effet de faire perdre à la France son record de consommation de somnifères.
Sinon les berthenettes cette année sont délicieuses.

La Souris Blonde 13/11/2006 19:51

Tiens, tu me feras penser à en rajouter une louche sur Kant.

Grenouille 13/11/2006 10:20

Pourquoi rester bouche bée ? Si le territoire de la philo reste opaque au jeune cadre dynamique en question, il aurait dû lui montrer à quel point son action avait une maxime turgescente. 

La Souris Blonde 13/11/2006 10:41

Enfin, tu n'y penses pas. On ne vend pas de hot-dogs, par ici.

Papalmier 12/11/2006 15:49

Petite souris blonde, il m'arrive au détour de tes archives de trouver quelques autres coquilles que celles mentionnées ce jour en privé. Je sais que tu raffolle des noix, et je voudrais te poser une simple question: veux tu que je te raporte chacune de celles que je trouverai à l'avenir, ou préfère tu assumer les preuves de ton imperfection en laissant quelques bris dans les vieux coins ?Je note aussi une évolution amusante dans le style de tes billets; je m'en amuse. Mais en aucun cas que je souhaite comparer l'avant et l'après; pour la moi, la vie est une continuité qui se veut uniforme, malgrès quelques artifices. Aussi je me contenterai de dire qu'ils sont ... différents :)

La Souris Blonde 12/11/2006 17:02

Ce blog ne prétend pas à la perfection orthographique, et après tout, quelques vrais morceaux de coquille dedans, ça prouve que c'est rien que du naturel (ce n'est pas toi qui me contrediras, je crois). Laisse donc mes coquilles bio là où elles sont.Quant à l'évolution actuelle de mes billets... No comment, souhaite-moi seulement un bon rétablissement.

Bouc & Moustache 12/11/2006 11:19

tu es délicieuse

La Souris Blonde 12/11/2006 14:00

Eh, oh, on vend pas de sandwiches à la souris ici. Range donc ce sourire gourmand sous tes moustaches.