Le non-dragueur du bus

Publié le par La Souris Blonde

    Dans l’autobus qui la ramenait chez elle, la souris blonde lisait, ce jour-là, un recueil de poésie. Certes, me direz-vous, la souris a proclamé de nombreuses fois qu’elle n’aimait pas la poésie. Certes. Il faut croire que ce poète-là n’était pas un poète à la noix. Le recueil en question était un objet précieux, fin, sobre, en papier épais, un recueil de poèmes de Pierre Oster Soussouev, Alchimie de la lenteur.

 

    La souris était donc plongée dans la méditation de ces mots peu nombreux, pesant avec exactitude sur le papier crème. Peut-être même s’était-elle abîmée dans la contemplation d’une strophe aux reflets de mercure :

 

    « Je travaille mes flaques ; je m’apprête, en les traversant d’un regard, à m’en déprendre… A mes flaques, avec ténacité, je travaille. »

 

   Toute hallucinée de ces inhabituelles lectures, la souris ne prêtait plus attention, depuis quelque temps déjà, à son environnement immédiat. Le bus était presque vide. Presque. A un détail près. Lequel détail ne tarda pas à se rappeler à l’existence, en se penchant soudain par-dessus l’épaule de la souris flaquophile.

 

    A ce moment, le détail fut pris d’une soudaine verve critique, et lança d’un trait :

 

    « Mais qu’est-ce que c’est que ces conneries ! Non mais j’ai jamais lu des conneries pareilles ! Peuvent pas prendre leurs bras et travailler, non ! »

 

    Visiblement, la souris n’est pas seule à ne pas être très sensible à la poésie. Mais de là à se trouver des points communs avec ce passager-là…

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Le Petit Nicolas 21/10/2006 20:55

Moi j'ai horreur qu'on lise par dessus mon épaule , je lui aurais foutu ma poésie en travers du visage .Il aurait peut etre moins bien lu , mais ca soulage .Le Petit Nicolas (mais en plus Grand) http://nicopoi.over-blog.com

La Souris Blonde 22/10/2006 16:03

Nan mais! T'es pas fou? Une édition originale! Sur du si joli papier! Dans sa trogne grasse et rougeaude! ça va pas la tête?La Souris Verte (mais en blonde)

miteny 20/10/2006 09:55

Et où est la solution? Comment faire pour plaire à la souris??

La Souris Blonde 22/10/2006 16:01

Les voies de la souris sont impénétrables...

vince 18/10/2006 16:49

c'est vrai que la poésie peut paraître stérile et prétentieux mais comparé à d'autres arts contemporains ça reste gratuit, et ça ne permet même pas de choper.

La Souris Blonde 22/10/2006 16:01

Ouaip! Faudrait le dire aux poètes en herbe, d'ailleurs, que ça ne permet pas de choper.D'ailleurs c'est bien connu, les meilleurs poètes sont ceux qui se sont pris le plus de râteaux. Voyez Nerval, Apollinaire...

fabrice 18/10/2006 14:49

Très beau blog! Bravo! Fab

personne 15/10/2006 22:50

C'est sûr qu'avec toutes ces flaques sur la route, la DDE aurait mieux fait d'envoyer des cantonniers pour égaliser le revêtement plutôt qu'un abruti de poète.
Surtout des flaques de poésie, c'est super glissant.

La Souris Blonde 22/10/2006 15:58

Quoique. Un bon poète, s'il est bien nourri, ça bouche plusieurs nids de poule. Cf. Les théories de Boris Vian, selon lesquelles le revêtement des routes est fait à base de piétons écrasés.