Etre amis, c'est tout

Publié le par La Souris Blonde

Le retour à Paris, c'est toujours une expérience intéressante. Au bout de combien de temps l'impression d'être vraiment à Paris va-t-elle évaporer les sensations du voyage?
Cette fois-ci, ça n'a pas mis très longtemps. Moins d'une demi-heure, en fait. Juste le temps de prendre le métro.
Oh, certes, dans le wagon, la valise à la main, des images de chocolat suisse me flottaient encore devant les yeux. Mais sitôt descendue, au moment de passer le portillon pour retrouver le bon air parisien, voilà que j'entends, non loin de mon oreille, une voix basse qui dit : "Vous êtes vraiment très superbe". La souris redescend vite fait de ses cimes alpines pour coller à nouveau au bitume de la capitale, et dire merci, parce que c'est gentiment dit, sinon éloquemment.
"Et est-ce que je pourrais avoir ton numéro? C'est juste pour être amis."
Je lui fais alors remarquer la légère contradiction qu'il y a à engager la conversation en disant à une femme qu'elle est belle, pour affirmer ensuite qu'il cherche juste une relation amicale.
"Ah, mais c'est que ce serait un plaisir d'être ami avec une belle personne comme toi, pour pouvoir te contempler."
Me contempler.
Non mais.
C'est pas un one-souris-show, la souris. C'est pas Guignol, ni une plante verte.
Du coup, je me suis empressée d'expliquer que mon portable était hors service pour le moment - ce qui est vrai, certes, mais bien pratique aussi. Et comme il insistait pour me donner ses coordonnées, je les ai prises sur un petit bout de papier.
Un petit bout de papier facile à oublier au fond de la poche d'un vêtement qui va bientôt passer à la machine à laver, par exemple.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
G
Est-ce si incongru que les maux passants vous considèrent comme un bel ami ?<br /> (Je finirai par être à court de jeux de mots foireux - un jour).
Répondre
L
Bel-ami, c'est pas Une Vie.
P
Oulah loin de moi cette idée, je ne permettrait même pas de le penser.Et c'est assez loin de ce qui transparait ici.
Répondre
L
C'est moi qui l'ai dit ;-)
T
Merci pour ce joli extrait de poème, très pirate-des-caraibesque, que  je ne connaissais pas. J'ai essayé de m'atteler à la lecture du texte intégral, mais j'ai eu le mal de mer dès la 2è strophe...<br /> Décidément tes références volent (voguent ?) nettement plus haut que les miennes. <br /> J'aime beaucoup ta façon de gérer les commentaires comme des conversations croisées. C'est la première fois que je vois ça.
Répondre
L
You're welcome. Et yo-ho-ho, et une bouteille de rhum.
T
Merci pour ce joli extrait de poème, très pirate-des-caraibesque, que  je ne connaissais pas. J'ai essayé de m'atteler à la lecture du texte intégral, mais j'ai eu le mal de mer dès la 2è strophe...<br /> Décidément tes références volent (voguent ?) nettement plus haut que les miennes. <br /> J'aime beaucoup ta façon de gérer les commentaires comme des conversations croisées. C'est la première fois que je vois ça.
Répondre
L
Il vaut mieux commencer la lecture juste avant la seconde partie, c'est à partir de là que l'on trouve les plus belles assonances et allitérations, et le début est un peu rude.
P
On a les idoles qu'on mérite...Pour l'élection des icones 2007, c'est d'actualité, je vote La Souris Blonde
Répondre
L
Non, moi je suis juste une e-conne.