Amour, gloire et produits de beauté

Publié le par La Souris Blonde

Certaines personnes ont adopté une règle de vie simple censée leur éviter bien des ennuis. Ne jamais mélanger travail et sentiments, sexe et affaires, job et famille. Et puis d'autres...
Tout avait commencé comme un mauvais moment à passer, un plan foireux ordinaire. Au moment où la souris blonde mettait des sous dans le mange-pièces de la laverie automatique, l'homme avait commencé sans ambiguïté : "On peut discuter, ça te dérange pas, t'as le temps ?" La souris blonde avait alors jeté un regard désespéré au petit écran lumineux qui annonçait, impassible, vingt minutes avant la fin du cycle de séchage de son linge. Oui, hélas, elle ne pouvait nier qu'elle avait le temps.
Pourtant, presque aussitôt, un doute. Il vend quoi, celui-ci? Sa binette, ou sa camelotte?
Suspense insoutenable. L'individu s'attache à brouiller les pistes, sourire niaiseux du dragueur à la noix et gros classeur sous le bras comme un démarcheur. Se présentant d'abord comme "fournisseur indépendant" de produits de beauté naturels, il semble hésiter en permanence entre marketing et relations humaines.
Un coup à gauche... "Tu ne trouves pas que c'est dommage, qu'on ne puisse pas discuter avec les gens, à Paris? Les Parisiens, ils sont froids, ils sont distants! Mais toi, t'es pas Parisienne, hein?" Aille, c'est bien ce que je craigniais. Typique du dragueur à la noix : culpabiliser d'avance toute tentative de se dépétrer de son flux verbal, tout en cherchant à créer une complicité fondée sur le dénigrement des "autres", oui, le tas de gens, là, qui ont tout faux.
Un coup à droite... "Tu connais la marque [insérez un nom de marque inconnu] ? Ce sont des produits de beauté." Pas malin, ça, mon grand. Si c'était pour draguer, commencer par dire aux jeunes filles qu'elles ne sont pas assez belles comme ça, pas malin... "Et puis c'est aussi pour le bien-être, pour se sentir bien dans sa peau!" Là, la souris a une arme imparable. Non, désolée, je suis déjà super bien dans ma peau.
Et donc, re-à gauche toute... "Non mais ça c'est pas grave, on peut en parler plus tard, moi ce que je voudrais c'est faire connaissance, ça te dirait qu'on prenne un café ?"
Si c'est vraiment vendre ses produits qu'il veut, en tous cas, il n'a pas choisi la facilité. Je me demande ce qui, du "j'ai pas de clients" ou du "j'ai pas d'amis", produit les réactions de rejet les plus efficaces...
Déroutée par cette girouette doublée d'un moulin à parole, la souris se décide finalement à mettre sa bonne volonté doublée de bonne-poiritude dans sa poche avec son mouchoir (propre) par-dessus, et à inventer un prétexte foireux pour battre en retraite pendant les 15 minutes de sèche-linge restantes.
C'était sans compter... La suite, dans le prochain épisode.

Commenter cet article

Gorgonzolla 15/08/2006 23:43

Et pas de chance, c'est là qu'après un court instant de réflexion, le DALN te répond sourire au lévres: "Ia tojé iablou pa rouski. Kak tebia zavout? "
Alors, chère Souris, que faites vous dans ce cas là?
Réponse A: vous decidez soudainement d'écouter la voix de la sagesse et de vous transformer en sourde-muette.
Réponse B: vous simulez l'hystérie et frappez le DALN à la tête en visant les yeux.
Réponse C: [ Dans ma mansuétude, je te laisse la possibilité de te faire ta propre réponse C...  Sois imaginative, petite Souris! ]

La Souris Blonde 15/08/2006 23:52

Réponse C : Je me jette dans ses bras. Le russe, c'est vraiment trop érogène.Réponse C' : Non mais 'faudrait tout de même pas exagérer. Je continue en dialecte ouzbek du sud. Et s'il parle aussi l'ousbek du sud, je continue en lapon. Et s'il parle le lapon, j'utilise un idiome du Honduras. Et comme ça jusqu'à ce qu'il me prouve qu'il est vraiment diplômé de champollionnerie. Non mais ho.

Gorgonzolla 14/08/2006 23:19

Tiens, je viens d'avoir un flash et de penser à un truc pour vous les filles... Dans le cas où un DALN viendrait vous importuner, vous n'avez qu'à jouer les sourdes muettes...  Un DALN ne chercherait pas à aller plus loin...

La Souris Blonde 15/08/2006 16:03

Jouer les touristes qui ne comprennent pas le français, ça marche assez bien aussi. Suffit de bien brider ses vieux réflexes de courtoisie : "non, désolée, nié ponimaiou françouzki yazik..."

personne 14/08/2006 21:53

C'est la veille du 15 août...
La chaleur plane sur la ville...
Le sèche-linge tourne mollement son cycle fatal...

La porte du lavomatic s'ouvre, une ombre grandit sur le carrelage...

La Souris Blonde arrivera-t-elle à échapper à "Produit de Beauté", le serial dragueur schizophrène recherché par Interpol depuis deux décennies ?

Si je puis me permettre, c'est vraiment mal, de faire d'une note deux coups, surtout une veille de 15 août... Et tes lecteurs qui ont le coeur fragile ? Les urgences seront fermées...

Et mourir d'apoplexie sans savoir... la suite !

La Souris Blonde 14/08/2006 22:43

Dans la prochain épisode, on apprendra que la souris travaille même le dimanche et les jours fériés. Animal sans âme et mécréant, la souris.

HélÚne 14/08/2006 21:52

Oh! un fan de Souchon!
Cela dit, loin de moi l'idée d'assimiler Souchon à un DALN. Dc, je me reprends : Oh! un auditeur de Souchon!

La Souris Blonde 14/08/2006 22:42

Dans le prochain épisode, le dragueur à la noix s'écrie : Allo maman, bobo!

ralphy 14/08/2006 20:44

Un suspense insoutenable ! Le Dragueur à la Noix aura-t-il réussi à obtenir un nouveau rendez-vous avec la Souris Blonde ?

La Souris Blonde 14/08/2006 22:41

Dans le prochain épisode, la Souris Blonde se fait draguer par Hercule Poirot et Miss Marple réunis.