Vous habitez chez mes parents ?

Publié le par La Souris Blonde

Soudain, il se tourna légèrement vers moi, me lança un regard coulé de ses yeux bleus magnifiques, d'une intensité incroyable, et me dit...
"Tu sais, on devrait vraiment sortir ensemble, parce que mes parents sont persuadés que je n'aime que les petites brunes. Si je t'amenais à la maison, au moins ça les étonnerait !"
J'en suis restée pétrifiée. Un argument pareil, on n'entend pas ça tous les jours, avouons-le. Tant de tendresse, de romantisme, de conviction... Et pourtant, si on y réfléchit un peu, c'était assez habile.
D'abord, par le côté absolument désinvolte. En se plaçant sur un terrain aussi pragmatique, l'engagement dans la relation est complètement dédramatisé : pas question de sentiments profonds, on reste dans la légèreté absolue. ça ressemble à une invitation à la bonne franquette.
Et pourtant, dans le même mouvement, le jeune homme parle de présenter à ses parents. Donc, d'officialisation, d'engagement. Le tour léger se double d'un sens diablement sérieux, et tout en dédramatisant, on a une véritable proposition de fiancailles, avec présentation aux parents, promesse de leur plaire, etc., etc.
Et le pivot de tout ça, évidemment, c'est la subtilité de l'allusion physique. Observez bien le jeune noiseux qui nous occupe : on parle de physique, mais en évitant absolument de faire un compliment à la noix sur les cheveux, les yeux, la taille, ou quoi que ce soit. Le physique est présent, mais dé-noisé. Juste utilisé comme un accessoire. Le côté femme-objet, qui vaut uniquement par sa taille et la couleur de ses cheveux, est assumé avec tant d'innocence qu'on en oublierait presque de se vexer.
Non, vraiment, allier avec tant de classe le "voulez-vous m'épouser", sans faire peur, et le "bon, tu ne m'intéresses pas tant que ça mais...", sans être vexant, c'était du grand art.

Commenter cet article

Gorgonzolla 11/08/2006 01:15

Peut-être qu'il s'agit d'un fils unique adopté ou qu'ils ont échangé les bébés à la maternité...
Bon, je n'ai plus qu'à changer de hobbie... En fait, Profiler, ça ne marche que quand on garde ses hypothèses pour soi... C'est tellement mieux de rester dans une espèce d'incertitude et d'avoir cependant l'impression d'avoir vu juste...

Gorgonzolla 10/08/2006 23:51

Chère Souris,
Si je comprends bien, le sujet  ne peut absolument pas être rangé dans la catégorie "Minet des beaux quartiers avec chemise à fines rayures bleues et tout les accessoires"...  Je suis confus pour cette grossière erreur d'analyse. Les caractères physiques et matériels sont les plus difficiles à percevoir et sur ce coup là, j'ai sans doute manqué de détachement et de recul...
Ceci dit, peut-être que quelque part notre sujet fait une sorte de  réaction à une présence paternelle parfois trop oppressante et que sa vraie nature, c'est en fait "minet des beaux quartiers"... (Bon, allez, quelqu'un m'aide à ramer ou quoi?  ;-)
Je serais quand même intéressé de savoir à quoi ressemble le père. Excuse mon côté un peu Rainman, je passe sans doute pour un psychopathe... mais tel un réseau de neurones (ceux qui ont fait de l'intelligence artificielle comprendront), j'ai besoin de phases d'apprentissage explicite pour enrichir mon savoir et affiner mon instinct...
En ce qui concerne l'analyse sémantique de la fameuse phrase, elle est peut-être fausse, mais c'est encore plus intéressant car cette phrase que tu retranscris, chère Souris, révéle ton propre ressenti...  Ne t'es tu jamais dit  à son propos "Il a du toupet celui là... Et mon avis, il compte pour du beurre?"
Je m'avance sans doute encore trop, mais bon, il faut prendre des risques, quitte à passer pour un Profiler à la noix...
En tout cas, je suis assez fier d'avoir deviné le côté "fils unique"...

La Souris Blonde 11/08/2006 00:10

Euh... Désolée, en fait, pour le "fils unique", je m'étais trompée, j'ai été vertement tancée à ce propos.Donc, pas fils unique non plus.

Hector 10/08/2006 17:34

Folle jeunesse
 
"Sincère, incompétent, idéaliste, sans tactique ni stratagèmes"
OK je m'y retrouve tout à fait donc exact je postule pour dragueur à la manque d'or (mais quel est le trophée? Un peu d'anti matière ? une déclaration des droits de l'homme ? Un ouvrage de Casanova ?)
En tout cas très bonne analyse

HélÚne 10/08/2006 14:40

Oh oh oh! J'aime beaucoup les suppositions ("je dirais qu'il a une orientation sexuelle punie de la peine de mort en arabie saoudite") qui sont faites sur l'auteur de cette belle phrase...
J'en ris encore. Allez, j'arrête et je me relève. Il faut être digne.
[Mais qu'est ce que c'est drôle, tout de même...]

La Souris Blonde 10/08/2006 17:17

Finalement, les hommes sont bien plus violents que nous avec les dragueurs à la noix...

Bouc & Moustache 10/08/2006 14:30

C'est du grand art... mais finalement  ?

La Souris Blonde 10/08/2006 17:13

Finalement... ça finit au musée de la drague, comme toujours, en ramasse-poussière.