Mon voisin de palier est charmant

Publié le par La Souris Blonde

Conversation entendue l'autre matin à travers la porte de chez moi.
Oui, car mon chez moi est petit et la porte d'entrée pleine de courants d'air. Qui, par leurs qualités accoustiques, donnent à la souris blonde, curieuse comme toutes les souris, l'occasion d'exercer son goût pour l'observation de ses congénères.
Ce jour-là, donc, un bruissement de trousseau de clef familier m'informait que le voisin d'en face était en train de sortir de chez lui.
Simultanément, un bruit plus léger annonçait le départ de la voisine d'en-face-mais-un-peu-plus-à-droite. Oui, mon palier a une forme un peu biscornue.
La rencontre était inévitable. D'abord un échange de salutations laconiques, comme toujours. Mais cette fois, la voisine semblait désireuse de discuter.
Evidemment, la souris a l'esprit mal tourné, et surtout farci de mauvaises lectures racontant des idylles entre voisins. La souris tend donc l'oreille, cherchant à savoir si elle va découvrir en la personne du petit brun d'en face un dragueur hors pair, une noix en puissance, le loup dans la bergerie ici chez moi, diable comme c'est palpitant. Donc :

La voisine (sur un ton super gentil et doux, à la limite du mielleux) : "Ah au fait, est-ce que ce serait possible de claquer la porte moins fort quand vous partez, parce que tous les matins, quand même..."

La perche. La perche. L'occasion en or de faire montre de politesse, d'en rajouter dans la courtoisie, de bien montrer qu'on a envie de faire plaisir, et puis pourquoi pas proposer de prendre un verre pour mieux faire connaissance. Va-t-on assister à l'éclosion d'un talent ? C'est alors que :

Le voisin (sur un ton anti-mielleux au possible) : "Y'a kek'chose que je vais claquer, et ça va pas être la porte !"

Les petits pas de la voisine se sont éloignés dans l'escalier sans qu'elle ait ajouté un mot.

Note pour plus tard : le petit brun en face sur le palier, je peux toujours aller lui demander de me prêter une clef à molette ou du Paic citron, au besoin. Visiblement, draguer les filles, c'est pas son genre.

Commenter cet article

Gorgonzalla 02/08/2006 22:26

Quand une fille m'invite chez elle, par défaut, je ne me fais pas de plans sur la comète... J'en déduis seulement qu'elle ne me trouve pas totalement antipathique et que je présente à ses yeux un minimum d'intérêt... Jusque là, c'est uniquement de la logique et à moins de tomber sur une dérangée du ciboulot qui aime perdre son temps avec des gens qu'elle n'apprécie pas, je pense que j'ai plutôt bon... Ceci dit, je pense que certaines filles prêtent plus d'attention à ce geste... Elles se disent que lorsqu'elles invitent un mec chez elle, cela a une signification beaucoup plus particulière. Du coup, elles se sentent obligées de le camoufler, invitant plusieurs amis en même temps pour brouiller les pistes, invitant à la volée (style "Au fait, tu ne fais rien tel jour?"). D'autres, complétement bloquées, ne franchissent pas le pas... ("Si je l'invite, il va croire que je crois qu'il croit que patati et patata...")... J'ai connu une fille qui n'arrêtait pas de me dire "Il faut vraiment que je t'invite chez moi", "la prochaine fois qu'on fait une bouffe avec des amis, je t'invite" , et qui ne l'a jamais fait alors que je pense qu'elle en mourrait d'envie... Trop cérébrale... En tout cas, je trouve que ce genre de comportement un peu calculé tue complétement la spontanéité... Inversement, quand j'invite une fille chez moi, je n'ai pas d'autre but que de passer un bon moment à discuter avec elle, à mieux la connaître. Je n'aurais pas l'outrecuidance et l'indélicatesse de tenter quoique ce soit d'inapproprié, estimant que c'est à la fille de faire le second pas et que c'est à son tour d'envoyer un signe... C'est marrant, dans certains pays, inviter quelqu'un chez soi se fait de façon si spontanée... Sous nos latitudes, notre façon de penser est biaisée par je ne sais quoi qui nous pousse à toujours chercher à interpréter des gestes, à prêter une signification cachée à des choses qui parfois en sont totalement dénuées. A côté de tout ça, j'ai l'impression que les hommes et les femmes n'interprétent pas de la même façon les gestes des uns et des autres et par exemple, quand un homme invite une femme à dîner au restau, ça ne signifie pas qu'il veut coucher avec elle juste après. Pour ma part, je joue franc jeu, je ne cherche pas à me déguiser, je continue à inviter à dîner les personnes que j'apprécie et tant pis si mes gestes sont mal interprétés. Parce que je trouve qu'on partage plus autour d'une assiette, au calme, que dans un ciné où on ne peut parler, dans un club où on ne s'entend pas, ou dans un bar enfumé où on passe la moitié de son temps, le nez enfoui dans son verre. Cela ne réussit pas tellement, mais je garde espoir... Mieux vaut être seul que mal accompagné... Je suis limite idéaliste, mais 'en suis convaincu, en restant authentique, la personne que je trouverais sera la bonne!

La Souris Blonde 02/08/2006 23:16

Certaines filles se compliquent vraiment la vie...Moi, je suis résolument une fille du sud.Enfin, du sud de Paris.

Gorgonzalla 02/08/2006 20:04

Très chère Souris, Tu soulèves un point important en matière de protocole dans les relations homme-femmmes. (Car oui, malheureusement, dans ce domaine, rien n'est simple et tout semble codé...) Peux tu m'expliquer la différence que tu fais entre prendre un café chez ton voisin et l'inviter à prendre un café chez toi... Il y en a certainement une, mais j'aimerais être sur de ne pas me tromper. Merci de ta réponse.

La Souris Blonde 02/08/2006 21:30

Euh... Non, je suis juste d'un naturel liant et hospitalier.Et j'accepte rarement d'aller prendre un café chez un psychopate potentiel.En fait je suis nulle en protocole! D'ailleurs c'est chouette, ça permet plein de quiproqui marrants avec les gens qui s'y connaissent en protocole :oMais toi, tu y vois quel signe, quand une fille t'invite chez elle?

ralphy 02/08/2006 16:12

La Souris Blonde serait donc un petit hacker en herbe ? Mais dans ce cas, peut-être saurait-elle nous dire ce que son voisin a l'habitude de visiter ou télécharger ? ;-)

La Souris Blonde 02/08/2006 21:27

Non mais, espèce de malpoli ! Quand tu t'incrustes chez quelqu'un, tu en profites pour fouiller dans ses placards en plus ?Bon d'accord, en tant que souris, fouiller dans les placards, ça me connaît. Mais y'a des limites. Je veux dire, ce gars-là, il vit à 3 m de moi, je préfère ne pas avoir les cheveux qui se dressent sur la tête à chaque fois que j'entends un bruit.

Gorgonzalla 01/08/2006 23:20

Bonsoir, chère Souris...
J'aimerais te poser une petite question indiscrète...
Imagine  que tu reçoives un commentaire du genre: "Salut, ben en fait, je suis ton voisin de palier. Je surfe sur ton blog. J'adore... Je suis un fan de toi...Je t'invite à venir prendre le café chez moi..."
Quelle serait ta réaction?
Bon, OK, je sais, j'ai des questions un peu bizzares...
 

La Souris Blonde 01/08/2006 23:57

Je nie. Je nie. Je nie être la souris blonde. Obstinément.Et je lui propose de venir prendre un café chez moi plutôt, pour faire connaissance.Vu que j'ai squatté clandestinement son réseau wi-fi (qui n'est pas protégé) pendant les premières semaines de mon installation ici, je lui dois bien ça...

ralphy 01/08/2006 02:26

Quel galant homme, ton voisin d'en face !... Cela en donnerait presque l'envie de lui en coller une ! ;-)