Touchée par la Grace

Publié le par La Souris Blonde

Une porte s'était ouverte sans bruit sur un côté du couloir et elle s'était avancée devant moi, non pas soudainement mais comme une évidence, avancée au rythme décidé du compas de ses jambes sur des talons aiguilles interminables, avec ses bas couture, avec son tailleur épousant parfaitement chaque courbe d'un corps irréprochable, avec sa coiffure impeccable d'un blond si platine que presque blanc découvrant la nuque effilée, soixante ans peut-être mais comme elle est consciente d'être, absolument, un modèle, une icône tandis qu'elle évolue sous les projecteurs de ce couloir, faisant jouer sa taille ainsi qu'un majestueux balancier selon l'axe impeccable du dos le plus droit du monde, soixante ans peut-être mais les formes les plus sculpturales et en même temps une classe folle, comme si Grace Kelly, au lieu de s'applatir façon steak haché au bas d'une route de montagne, s'était fossilisée derrière cette porte-là de ce couloir rougement moquetté pour en ressortir à cet instant précis devant nos yeux incrédules, ondulante, parfaite, intacte sous toutes les coutures, à peine un peu ridée, un peu décolorée par le temps, comme une rose gelée ; elle s'éloigne et elle passe devant cet homme assis qui surveille le couloir et qui comme moi reste suspendu à cette silhouette incroyable, à ce charme intemporel qui s'éloigne à pas maîtrisés, s'éloigne encore un peu et soudain un regard par-dessus l'épaule, lancé, audacieux, nous surprenant, lui, moi, sous l'effet de son charme, juste un regard pour vérifier qu'elle a bien produit son effet, de toute évidence oui, elle a eu ce qu'elle voulait, elle se retourne, elle poursuit son chemin nimbée de son aura, déplacée, irréelle, photographique.

(Ceci étant le maillon tardif d'une chaîne aimablement refilée par Klixte, je propose donc à _El_, Cinn et... Gauthier, tiens, pour meubler ses vacances, de raconter leur rencontre, réelle ou non, avec une personne célèbre.)
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Roman Age 27/08/2009 01:44

La réponse, Souris, je veux la réponse!

La Souris Blonde 27/08/2009 16:31


Mais y'a pas vraiment de réponse à trouver, en fait.
La vérité, c'est que c'est une réelle inconnue.
Et pour moi, c'était aussi vraiment Grace Kelly.
 Vrai.
Voilà. 


Roman Age 03/07/2009 13:49

Qui a dit que c'était forcément une actrice?Non, de tout évidence, il s'agit de Sylvie Vartan (elle a un peu plus de 60 ans, mais ce n'est pas tous les jours que la Souris croise une star, alors il a bien fallu qu'elle remonte de quelques années dans sa mémoire).  

La Souris Blonde 14/07/2009 10:11


Attention, il ne faut pas confondre "c'est ma première surprise-partie" avec "la Première dame est partie par surprise".


Lledelwin 03/07/2009 00:27

OBJECTION !!! Grace Kelly n'aura jamais 60 ans. Et de toute façon, elle a un alibi, au moment qui nous intéresse, elle dormait sous un carré de marbre tiède. Je récuse le témoignage de la souris et je m'en vais démontrer aux jurés qu'il ne s'agissait pas de Grace Kelly mais de Catherine Deneuve que le témoin à rencontré !

La Souris Blonde 14/07/2009 10:09


Catherine Deneuve ? Pfff ! Tssiah ! Quelle vulgarité !


les perles du chat 26/06/2009 13:43

Je te félicite pour l'usage du point-virgule dont l'usage se perd, paraît-il !

La Souris Blonde 29/06/2009 15:25


Oui ; il paraît ; mais les gens sont si paresseux ; un vrai drame ; de nos jours.


personne 26/06/2009 11:30

Et puis c'est le silence des portes refermées et des couloirs de moquette rouge, le doux flottement de la présence qui s'évanouit, le ravissement qui s'éloigne comme le bateau hors du port, et dans ta main ouverte, contemplant le papier qu'elle y a laissé tomber, tu découvres - heureuse mortelle entre toutes choisie - le 06 de Grace Kelly.

La Souris Blonde 29/06/2009 15:24


Si ça se trouve, je l'appelle, elle a une voix de poissonnière.