Déclaration d'amour

Publié le par La Souris Blonde

Au départ, quand j'ai commencé à raconter ces histoires de dragueurs à la noix, je pensais plutôt m'adresser aux filles. Or, à ma grande surprise, l'énooorme majorité des commentateurs et, ajouterai-je en une déduction tout aussi fulgurante qu'invérifiable, sans doute aussi des lecteurs sont des hommes... C'est vraiment curieux. Moi qui pensais que les dragueurs à la noix, c'était un sujet qui n'intéressait pas du tout, mais pas du tout les hommes.

Alors voilà, je voulais vous dire, à vous, tous les Vince, les Maxx, les Kristophe, les Loic, les Ludo, et vous aussi tous les autres que j'oublie mais c'est pas vraiment de ma faute c'est parce qu'une souris ça a tout de même un espace limité sur son disque dur, je voulais vous dire...

Je vous aime...

Vous qui m'apportez tant, vous qui m'élevez vers des horizons inconnus où s'agitent des formes d'intelligence que j'ignorais jusqu'alors.

Vous qui savez si bien saisir tout le sel, toute la moëlle, toute la chair de mes modestes réflexions, et même plus, vous qui leur trouvez un sens nouveau, leur donnez un tour particulier qui vous st propre, vous qui les éclairez d'un jour insoupçonné, vous qui leur donnez tant de relief et de profondeur.

Vous qui savez comme nul autre allumer au coin de mes lèvres ce sourire sans pareil, et ces soupirs d'aise qui s'échappent de ma poitrine à chacun de vos traits d'esprit.

Vous qui chaque jour, chaque semaine, me surprenez à nouveau par le miroitement infini de vos trouvailles, vous dont l'esprit toujours renouvellé sait faire vibrer en moi les cordes les plus justes, vous qui, avec tant de prévenance, vous attachez à me donner chaque fois de nouveaux sujets d'émerveillement devant la beauté du monde, vous qui, j'ose employer le mot, m'initiez à des ressources insoupçonnées de la nature humaine.

Vous, mes muses, vous qui m'apportez le souffle sacré, vous qui m'inspirez aux soirs de lassitude... Je vous aime, oui, je vous aime tant.

Je n'arrive même pas à croire à tant de bonheur, je n'arrive pas à comprendre comment cela a pu m'arriver, à moi, de vous rencontrer. Je jalouse ma chance, bien consciente d'en être tellement indigne.

Et dire que parfois un doute affreux m'étreint, mon petit coeur se serre et les larmes me viennent aux yeux, lorsque, l'espace d'un instant, je me rends compte que peut-être vous ne m'aimez pas autant que je vous aime...

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

janebella 06/02/2008 21:27

ah ma belle souris (je ne sais pas pourquoi je suis sûre que tu es belle...)Moi aussi je les adore les hommes et c'est vrai qu'ils ne nous aiment pas autant que nous les aimons...Ils aiment moins l'amour que nous je crois, c'est tout...A bientôt.

La Souris Blonde 08/02/2008 10:57

Hm... Quelque chose me dit qu'hors contexte, ce billet est peu compréhensible...

lyly 11/07/2006 10:28

Hélas, je n\\\'ai pas de blog, effectivememtn je pense que ça peut être intéressant d\\\'en avoir un, anonyme. Je me vois mal raconter ma vie à des proches ou des inconnus par le biais du net. Par contre, ça peut être intéressant, de tout dire sous une autre idendité (de souris blonde par exemple)et avoir des commentaires de personnes extérieures.Par contre, je pense que je ne m\\\'attarderais pas trop sur des formules verbalistiques, mais je suppose que tu as la verbe facile sinon tu n\\\'écrirais pas comme ça, es tu étudiante en philo? (désolée, j\\\'ai lu pas mal d\\\'articles mais je n\\\'ai pas dû voir celui où tu le dis s\\\'il y en a un).Sinon,je n\\\'ai pas, à proprement dire, des problèmes de couple, mais je me demande si finalement on est pas fait pour vivre avec plusieurs partenaires différents dans toute une vie (de manière successive j\\\'entends bien) ou alors, faut-il croire en un amour beau, unique et romantique pour toute une vie?(avec qques concessions bien sûr)

La Souris Blonde 12/07/2006 19:21

Non, en effet, moi non plus je ne me vois pas trop raconter ma vie à tout le monde sur internet... Ma vie la vraie, je veux dire. Les mots, après tout, c'est rien que des mots.Quant à l'amour... Petit ou grand, unique ou nombreux... Alors là, j'avoue, je ne suis vraiment pas qualifiée pour répondre ! Mystère et boulettes de viande !

lyly 09/07/2006 00:58

Quand je lis tous les commentaires, notamment ceux de mon ami, qu'il aurait aimé manger plus souvent du côté d'Odéon ou qu''il jalouse ceux qui te draguent à Luxembourg ou ailleurs, je comprends pourquoi tu te jalouserais toi-même.Je suis présente tous les jours pour lui et lui, est présent chaque jour pour l'inconnu. Parfois, je me demande s'il n'est pas mieux d'être énigmatique, mystérieux et peut être simplement célibataire pour fasciner et avoir l'amour qu'on aimerait avoir.Quand je lis ton blog, je t'envie, j'ai envie de m'exprimer librement dans une oeuvre artistique et sortir de l'horreur du quotidien du couple où on se sent dépendant, jugé et inconsciemment soumis à plaire aux goûts de celui qu'on aime.

La Souris Blonde 10/07/2006 05:17

Tu sais, le gros inconvénient d'être la souris blonde, c'est... Qu'elle n'existe pas ! Alors oui pour les séductions de la réalité bloguistique, mais elle a tout de même bien des désavantages par rapport à la réalité "tout court". C'est un peu comme ce que disait Kant : la différence entre 100 thalers et l'idée de 100 thalers, c'est... 100 thalers. Bon, tout ça mis à part, je serai ravie de faire un tour sur ton blog si tu en fais un.Je suis vraiment désolée pour tes problèmes de couple. Moi qui n'ai que des problèmes de souris, je sais tout de même comme ça peut être lourd. Mais... Je ne donne déjà pas de conseils de drague aux dragueurs ordinaires, je ne vais pas me lancer dans des conseils de drague intra-conjugale.

ralphy 05/07/2006 10:09

Les hommes sont des êtres fragiles. Ils ont besoin de savoir, de se rassurer. Ils ont besoin de se rassurer qu'ils ne sont pas des dragueurs à la noix.

vince 20/06/2006 11:08

Snif...merci ça fait vraiment plaisir, j en pleure tellement je suis comblé par cette déclaration, en plus je suis cité, il y a mon nom!
Je t aime parceque tu m aimes.
Et je te déteste quand je m imagine à la place de celui qui t accoste dans la bibliothèque ou au jardin du luxembourg. Comme tes histoires devaient être lues par des filles, il y a peut-être un côté "girl power" à tendance castratrice, et ça fait pas du bien... 8-S