Définition du dragueur à la noix

Publié le par La Souris Blonde

Les dragueurs à la noix sont aussi nombreux dans les rues de Paris que les noix dans un noyer. Un noyer qui n'aurait que des noix creuses et vermoulues.

Le dragueur est à la noix comme le pêcheur est à la mouche. Il pense que les noix sont des appâts suffisants pour faire mordre une femme.

Le dragueur à la noix, on le connaît tous, c'est cet individu qui aborde n'importe quelle jeune fille dans la rue avec un sourire niais et l'abreuve de paroles insignifiantes avec l'espoir, peut-être de détourner son attention suffisamment longtemps pour pouvoir la consommer sans qu'elle s'en aperçoive.

Oups! Pardon. Le mot "consommer" ne fait pas partie du vocabulaire du dragueur à la noix. Du moins pas dans ce contexte.

Car le dragueur à la noix ne se promène pas dans les rues, mais dans un supermarché. Et les filles ou femmes qu'il croise, ce ne sont pas des gens, mais des produits dans une vitrine. Des produits que l'on aurait le droit de saisir au passage pour repartir avec : puisque cette fille se promène seule, c'est qu'elle est à prendre.

Le dragueur à la noix est facilement de mauvaise foi. Il n'hésitera pas à vous reprocher d'être belle, ou d'être joliment habillée, ou même tout simplement d'être là où vous êtes, si vous cherchez à lui faire comprendre que son discours déplaît. Car pour le dragueur à la noix, le simple fait de passer sous ses yeux est un consentement à être draguée.

Le dragueur à la noix n'a aucun humour, mais vous reprochera toujours de ne pas en avoir lorsqu'il devra se tirer d'un mauvais pas.

Le dragueur à la noix n'aime pas l'échec. Et le fait savoir en insultant violemment celle qui lui résiste. Comme le cas, hélas, n'est pas rare, le dragueur à la noix a l'insulte facile, le verbe ordurier tout prêt à dégainer immédiatement derrière les mots mielleux. Car le dragueur à la noix n'est pas à un paradoxe près : il est si persuadé que les femmes sont toutes des catins, que si vous lui montrez que vous n'en êtes pas une, il s'empressera de vous traiter de -

Pardon encore. "Catin" ne fait pas partie non plus du vocabulaire du dragueur à la noix.

J'oubliais encore un détail, un détail important. Se faire draguer par un dragueur à la noix, ce n'est jamais, mais JAMAIS flatteur pour l'amour-propre.

Commenter cet article

Joshua 20/11/2011 15:17


Mhhh ... cet article est presque du Alain Soral dans le texte ... Sociologie du dragueur ... ou mystery methode ?

MhenA 28/09/2011 23:45



Chère Souris, 


Avez-vous jamais essayé de répondre "oui" au dragueur à la noix ? Juste pour voir ce qu'il fait, juste pour ne plus se faire insulter, juste pour gagner du temps de répartie ? Avez-vous remarqué
comme moi, cet étrange phénomène : la plupart du temps, il se carapate ? Alors que veut-il, le dragueur à la noix ? 



leguey 28/03/2010 13:25


Enfin quelqu'un de censé qui parle =) merci pour ce blog !
A quand le groupe Facebook pour achever ces dragueurs à la noix ?? 


La Souris Blonde 30/03/2010 12:33


Facebook, c'est un réseau à la noix.


Miss Anis 01/10/2009 10:47


Le pire, c'est celui qui siffle...
Alors celui là!
Grrrr
Bises


M. Chapeau 30/08/2009 09:47

>Le dragueur à la noix et le SPAM, même combat, même justifications ? :)

La Souris Blonde 07/09/2009 22:46


Oui, exactement ! D'ailleurs SPAM ne signifie-t-il pas Société Protectrice des Arpenteurs de Minois ?