Le dragueur de gare - 4 : Tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se noix

Publié le par La Souris Blonde

La souris continuait donc d'attendre son train, consultant un peu trop fréquemment sa montre, se penchant un peu trop souvent vers le panneau d'affichage, tandis que le dragueur de gare tentait vainement quelques questions indiscrètes aussitôt contrées par un flou, suivi de leur retournement.

La conversation naviguait mollement entre deux eaux, la souris apprenait plein de trucs dont elle n'avait cure sur la vie du dragueur : oui, elle voulait savoir où il habitait, s'il avait une petite amie, où il travaillait, où mais où exactement, si c'était un bon job, si le patron était sympa, ah les CDD c'est vraiment pas cool, à qui le dis-tu, ce qu'il aimerait faire à la place, ce qu'il avait de prévu pour la soirée, ce qu'il attendait là. Elle en profitait pour terminer son dîner, et le dragueur de gare en était réduit à commenter les faits et gestes de la souris pour entretenir un semblant d'illusion de contact personnel avec elle.

Il en était par exemple arrivé à l'ébouriffante conclusion que si la souris mangeait, c'est qu'elle devait avoir vraiment très faim : pour un dragueur à la noix, une jeune fille qui mange une pauvre barquette de lentilles, c'est une jeune fille qui a une faim de loup : d'ordinaire, les jeunes filles ne mangent pas, voyons. Et peut-être même soif, d'ailleurs, puisqu'elle venait de sortir sa petite bouteille d'eau. Aussi en arriva-t-il à cette charmante proposition :

« Je peux te prêter ma salive, si tu veux. »

La souris se figea un instant, avala difficilement la sienne, réprima une nausée. Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Non, merci, ça ira. Elle adressa un écarquillement d'yeux effarés au monsieur derrière la vitre, pour partager avec lui ce moment unique : oui, en effet, c'est un sacré boulet. Pas méchant, mais boulet. C'est l'inconvénient ultime, avec les dragueurs à la noix : s'ils ne parviennent pas à accéder par la parole à votre intimité, leur dernière ressource pour le faire, c'est de vous écoeurer franchement. Là, c'est sûr, touché. A tous les coups.

Oh, oui, il finit bien par être affiché, le quai d'où partit ce fichu train, emportant la souris vers d'autres horizons... Mais c'est fou ce que les minutes qui restaient parurent longues.

Commenter cet article

Peuimporte 19/01/2009 23:34

Mais ouiiiii ! On la connait pas mais elle assure !!Ya même du cassage de noix dans les commentaires, c'est presque mieux que les articles

Célibattante 19/01/2009 22:55

Petite souris, je suis scotchée à ton blog depuis quelques jours.. j'adore le style, le contenu... Je te propose de venir découvrir mon blog, quelques articles (les garçons qui perdent leur ç, lquand l'infidélité est un jeu...) devraient te plaire, meme si je n'ai pas le verbe aussi tranchant lolJe t'ajoute des maintenant à mes liens, et d'ici quelques jours je posterais un article sur mes blogs amis où il sera question du tien ;)bizous, et dépèche toi de nous pondre un article aussi captivant que les autres.

La Souris Blonde 22/01/2009 09:29


Merci !


John 12/01/2009 12:01

On se laisse prendre comme Café c'est sûr. Comemnt se douter que tu puisse être un adepte de Terence Hill ? Henry Fonda se fit prendre également me diras-tu.Seul indice qui aurait pu nous mettre la puce à l'oreille , c'est que la Souris , avec une telle écriture ne pouvait commetr de telles fautes de grammaire, du style "y'a personne" :-)

La Souris Blonde 13/01/2009 18:42


Z'êtes des nioubies, surtout. Ici tout le monde connaît personne et personne me connaît.


peuimporte 09/01/2009 00:45

Ok, ok ! J'vais continuer de chercher le "cadeau qui se cache à l'intérieur"..."Si il y a des noix l'hiver sera froid."Ca sous entend qu'il faut attendre l'été pour avoir un happy end ?Il se fait tard

La Souris Blonde 13/01/2009 18:40


Mais enfin, c'était le volet 3, le cadeau !
Bon OK, c'était un cadeau pour filles.


Café 08/01/2009 22:06

Petit cours de logique.Si :"Ah ben non, dans mon coeur, y'a toujours personne.(on ne s'en lasse pas, hein?)"Alors :http://masturbation.e-monsite.com/rubrique,creation-lexicale,15545.htmlCar il faut mettre la main à la pâte ; mais attention de ne pas se faire prendre la patte dans le sac.Salut, petite souris blonde.Rat le bol.

La Souris Blonde 08/01/2009 23:34


Encore un qui se laisse prendre... Non, décidément, on ne s'en lasse pas.
Personne est vraiment parfait.