La nausée

Publié le par La Souris Blonde

Une tactique de séduction connue depuis l'antiquité, c'est de s'entraîner à des jeux d'adresse pour épater les filles. Car c'est bien connu, les filles sont toujours amoureuses du meilleur serveur de volley-ball ou du meilleur joueur de billes de la cour de récré.

Alors disons-le : cracher sur les filles qui passent devant vous à vélo, c'est certainement un jeu d'adresse très difficile qui demande beaucoup d'entraînement pour atteindre sa cible, mais ça n'est pas une bonne tactique de séduction.

Une précision, donc, à ajouter sur les garçons qui croient séduire les femmes en crachant devant elles.

Cracher sur une femme, ça marche encore moins.

Tout ce que vous récolterez, à la rigueur, c'est une grimace de dégoût. Le contraire de l'admiration. C'est vraiment drôle, ça, les grimaces de dégoût ? ça vaut vraiment la peine de vivre pour dégoûter les femmes ? C'est intéressant, comme relation ?

Une fois encore, se sentir tellement sale. Lorsqu'on découvre où a atterri le crachat, généralement à l'arrière de la cuisse, au bas du dos, ou dans les cheveux (oui, le cracheur à la noix ne crache pas de face : on n'est jamais trop prudent avec les femmes), envie de hurler, envie de vomir, envie de se passer toute entière à la machine à laver, programme coton, 90°. En espérant que ça parte sans avoir à y toucher. Mais ça ne part pas comme ça, hélas.

Le cracheur à la noix, ou l'art de l'infini retour à zéro.

Avec toujours cette tentation d'essayer de comprendre, comme si comprendre était la seule manière de se nettoyer. Et l'on essaye, et effectivement, ça fait du bien. ça remet le monde à l'endroit, avec l'espoir, même, peut-être, de faire comprendre à d'autres. D'améliorer les choses. Que ça ne se reproduise plus. Jamais. Peu à peu l'on remonte à la surface du bitume. Jusqu'au jour où - nouvelle insulte, nouvelle humiliation, ou nouveau crachat. Tout est à refaire.

Aujourd'hui, à nouveau, besoin de tenter de comprendre.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ob1 06/10/2008 11:29

Plus je lis ce genre de posts, plus j'ai envie d'avoir un magnum ...

La Souris Blonde 07/10/2008 21:35


Oh oui, aux amandes, c'est trop bon !


Fredoricht Von Dnitz Bor 04/10/2008 00:25

Ou bien, Tony, notre société produit des comportements sans limites tout en construisant une morale de plus en plus réactionnaire.D'ailleurs, les deux font la paire. C'est à dire que les individus sont persuadés que la pire attitude est bonne - posséder la femme par la supériorité, quel qu'en soit le moyen; proposer des crédits à des particuliers qui n'ont pas les moyens de rembourser parce qu'ils faut que la boite fasse des bénéfices, coûte que coûte.Oui mais, dominer une femme c'est mal, il faut être gentil avec les filles.Oui mais, spéculer sur la pauvreté c'est moche, le capitalisme financier c'est la loi de la jungle, pas beau.La réalité c'est que l'humain a bien trop conscience de cette morale en agissant. Et que s'il agit mal c'est en conscience. Car tout ce qui compte c'est son désir, et ce qu'il peut posséder. Posséder et souiller deviennent alors la même chose.Le principe même de toute morale qui ne s'accompagne pas de conscience pour former une éthique viable fonctionne par le mécanisme echevelé que ce brave Nietzsche décrivait si bien:"Fais le, ne le fais-pas". Ou fait ce que tu ne dois pas faire pour faire ce que tu veux enfin. 

La Souris Blonde 07/10/2008 21:39


Un mécanisme de double contrainte, pour une virilité bien schizophrène... Merci pour ce magistral éclairage.


Tony 03/10/2008 22:10

Drôle d'histoire... ou plutôt triste histoire en fait, et bien difficile à comprendre.Cependant, un article lu cette semaine dans "La tribune" (on a les lectures qu'on peut), pourrait offrir un début d'explication. Il s'agit de l'interview du Dr Maurice Berger, au sujet de son livre "Voulons-nous des enfants barbares ?".Extraits intéressants :"les parents dans leur ensemble veulent se faire aimer à tout prix de leurs enfants. C'est devenu leur ligne conductrice en matière d'éducation. Or, les enfants ont besoin de parents qui posent des limites. C'est ce qu'il y a de plus difficile mais c'est une forme d'amour, car c'est leur apprendre à gérer leurs frustrations. En fait, outre les cas minoritaires de violence extrême, c'est toute la société qui est confontée à une progression des incivilités de la part es jeunes, parce que les parents manquent de repères pour poser des interdits. [...]Désormais notre fonctionnement groupal en France n'est plus porteur d'interdits et ne cherche qu'à susciter des désirs individuels en proposant comme but leur satisfaction immédiate. Je suis convaincu qu'il faut retrouver les parents à retrouver une position d'autorité juste mais non excessive. [...] Il faut que les parents et les enfants puissent s'appuyer sur des règles sociales situées au-dessus de la loi du plus fort."En somme, tu as eu affaire aux rejetons de parents trop parfaits...

La Souris Blonde 07/10/2008 21:37


Ma position m'interdit de grogner sur "la démission éducative des parents", sous peine de tomber dans la caricature...


Solveig! 03/10/2008 13:57

C'est peut-être que les hommes, ces êtres encore bien primitifs, utilisent cette technique - très séduisante et très habile, il faut le noter - pour marquer leur territoire. Quand ils ne peuvent uriner aux quatres coins de notre chambre, ils ne voient rien d'autre à faire que de nous cracher dessus. Après tout c'est ce que font les animaux, alors pourquoi nous étonnons nous que les plus matchos et les moins éduqués de la gente masculine reprennent ce comportement? :)

La Souris Blonde 03/10/2008 19:47


Les chats, eux, se lèchent entre eux, par exemple, ce qui est autrement plus civilisé. Et ne crachent que sur leurs ennemis. Font tout à l'envers, les dragueurs à la
noix.


eldiablo 02/10/2008 13:34

un parapluie peut etre? une ombrelle ? ou alors en echange un petit coup de gaz lacrimogene !! essaye !

La Souris Blonde 02/10/2008 19:29


Tsss... Toujours des moyens barbares... Alors qu'une simple batte de base-ball fait tant de choses...