Pesants en apesanteur

Publié le par La Souris Blonde

J'arrive à me glisser
Juste avant que les portes ne se referment
(Ils ont eu chaud ces deux-là. Heureusement que je leur ai tenu la porte ouverte.)
Elle me dit "Quel étage ?"
Et sa voix me fait quitter la terre ferme
(Tiens, ils vont au 9e et moi au 11e. Décidément, il y a des chemins qui ne mènent nulle part.)
Alors
Les chiffres dansent
Tout se mélange
Je suis en tête-à-tête avec un ange
(Non mais personne lui a dit ? La femme, c'est le mal.)

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
(Mais c'est que c'est long, neuf étages avec deux garçons en train de vous mater !)
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur
(Ben non, on est trois, mais en même temps c'est toi qui es monté avec ton pote, mon garçon.)

Elle arrange ses cheveux
J'ai le coeur juste au bord des yeux
(Non, je ne suis pas gênée. Du tout.)
Et sans la regarder, je sens la chaleur
D'un autre langage
(Bon elle a l'air sympa votre conversation, mais parler ostensiblement de moi dans une langue étrangère, ça commence à être pesant. Z'êtes pires que des petits Français en séjour linguistiques, là.)
Alors
Les yeux rivés
Sur les étages
(Faire comme si de rien n'était, prendre un air détaché, on est bientôt arrivés, on respire. Tiens, déjà le 6e.)
Pourvu que rien n'arrête le voyage

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
(Oh non, pitié, pas le coup de la panne d'ascenseur.)
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur
(Tiens, ça y est, une question en Français. Qui sous-entend que les paroles précédentes s'adressaient aussi à moi. Oh, c'est malin, ça, comme accroche : prendre la demoiselle en défaut avec une langue exotique et lui demander ensuite à quoi elle pensait pour ne pas entendre qu'on lui parlait...)
Dans cet ascenseur
(Ma montre, elle est jolie ? Oh, mais c'est déjà l'heure du 9e étage, mon garçon !)

J'arrive à me glisser
(Ah, non, c'est pas possible d'avoir mon numéro de téléphone. Mais je peux te donner l'adresse du magasin de montres.)
Juste avant que les portes ne se referment
(Non non, je t'assure. Tu peux enlever ton pied, là, s'il te plaît? J'ai encore deux étages.)

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
(Enfin seule !)
Dans cet ascenseur

En apesanteur
Pourvu que les secondes soient des heures
En apesanteur
Pourvu qu'on soit les seuls
Dans cet ascenseur
(Y'a des lourds, je vous jure.)

Commenter cet article

Raymond Q. 19/06/2008 01:08

Si tu crois sourisxzanvaxzanvaxzanVa zetreu pezanEncore toute ta vie... Souricette souricette

La Souris Blonde 19/06/2008 21:53


Ce que tu te gourres
Ce que tu te gourres
;-)


Ben 18/06/2008 22:51

Ha merci ! J'ai beaucoup ri , j'aime beaucoup ton humour ! A bientôt ! :)

La Souris Blonde 19/06/2008 21:50


Oui, tiens, à bientôt, c'est une bonne idée, ça.


path 18/06/2008 17:46

Visiblement tu connais Calogero mieux que tu ne le pretends... Ou alors google est ton ami.La promiscuité, forcée de surcroît, c'est toujours un grand moment de solitude (j'oxymore si je veux... (en fait wiki me dit que c'est un paradoxisme, je vais mourir moins bete ce soir)).Je note en tout cas, que ça inquiète toujours autant tes lecteurs que tu rembarres systématiquement tout les daln. On sent bien qu'ils aimeraient bien, de temps en temps, des nouvelles de ceux qui réussissent à ne pas te déplaire...

La Souris Blonde 18/06/2008 18:00


Google est mon ami... Et malheureusement j'ai aussi très bonne mémoire ! Argh... Cette chanson dans la tête à chaque fois que je réponds à mes coms cette semaine,
c'est un cauchemar, j'aurais jamais dû l'utiliser !
Quant au rembarrage systématique des daln, je rappelle qu'il est lié à la thématique de ce blog, consacré aux techniques de drague foireuses. Donc vouées à l'échec. Quant aux dragueurs qui
réussissent, Guillaume Lamy le dit mieux que moi : «L’ouvrage eut esté trop long, & je n’ay point assez de patience. Si mes Livres sont utiles, on doit me sçavoir gré, de ceux que je fais, sans
trouver mauvais, que je ne fasse pas tous ceux que je pourrois faire.»


jef 15/06/2008 00:52

"dragueur à la Ken" et enchainement sur Barbie, haha joli !Notons que je ne recherche pas spécialement les chansons à la noix, et dans ma précipitation à faire appel à la sagacité de la Souris j'ai complètement laissé de coté l'un des aspects du Dragueur A La Noix, il fait toujours choux blanc.Diable, j'aurais pu arriver à la bonne conclusion tout seul il semblerait.

La Souris Blonde 18/06/2008 10:53


Oh, non, la choublantitude n'est pas un attribut nécessaire de la dragualanoiserie. Il arrive que les dragueurs à la noix réussissent. Mais juste, pas sur ce blog, qui
est un territoire "success-free". Et encore.


Giusepe 14/06/2008 20:41

Ach, mais je ne voulais pas dire qu’il y avait vraiment de la musique dans l’ascenseur de la souris ! Je voulais juste faire mon intéressant en disant d’une façon subtile (hum) que … les sirupeuses paroles en noir ne faisaient pas le poids au regard des réflexions turquoises acidulées de la souris !
(Tout en glissant mon opinion sur les musiques dans les ascenseurs que ne fréquente PAS la souris !)
Ach.

La Souris Blonde 18/06/2008 10:52


Décidément, que de malentendus dans cet ascenseur.
Ahaaaaa (gémissement plaintif).