Drague avec sous-titres

Publié le par La Souris Blonde

    La souris pressait ses pas au long d’un interminable couloir. Un peu comme ces grands tubes qu’on met dans les cages des rongeurs pour qu’ils puissent s’amuser et se dégourdir les pattes : y’a toujours de grands couloirs dans l’habitat naturel des souris, sinon elles dépérissent, sinon elles n’auraient pas d’aussi jolies jambes musclées et sinon, comment pourraient-elles jamais faire des rencontres aussi intéressantes.

     La souris donc pressait ses pas et, comme elle était vraiment très rapide au long de ce couloir, elle avait serré à gauche et claquait des dents en rythme, à défaut de clignotant, pour signaler qu’elle allait doubler deux messieurs au pas sénatorial.

 

     Certains observateurs avisés prétendent que la souris aurait dû marcher à l’envers pour ne pas tourner le dos, ce qui est impoli. D’autres, qu’elle faisait crisser ses talons sur la moquette d’une manière impudente. D’autres encore, qu’elle aurait, en se rabattant, fait une sorte de queue de poisson. Quoi qu’il en soit, les deux messieurs mordirent aussitôt à l’hameçon, et se mirent à interpeller la souris à très basse voix.

 

     A très basse voix, comme les modernes dragueurs à la noix : si vous les entendez, vous avez dressé l’oreille à leurs propos, vous êtes déjà fautive.

 

     Mais les oreilles de la souris sont traîtres. Non seulement elles sont fines et se dressent à tout propos, mais en plus elles sont grandes et font aérofreins. D’où un net ralentissement de la souris qui se retrouva répondre aux « bonjours » murmurés – et puis aussi parce que la souris est un peu trop bien élevée, elle a du mal à ne pas répondre aux formules de politesse, même quand elles sont susurrées d’une manière pas très polie.

 

     Voilà donc la souris écoutant à nouveau l’habituelle litanie, déroulée par l’un des deux hommes, qui manifestait pourtant la ferme volonté d’intégrer son camarade à la conversation :

 

« Non mais vous comprenez, mademoiselle, mon ami, là, il parle pas français. »
    Oh non, pas le coup des cours de langue.
 « Non, il est anglophone, vous comprenez. »

    Hm, oui, jolie langue, l’anglais, n’est-ce pas.

  « Alors voilà, maintenant, grâce à vous, il connaît la signification du mot "belle" ! »

   La souris prit congé avec un gentil sourire, ravie d’avoir rempli cette haute fonction pédagogique.

    En même temps, allez savoir si, du coup, il n’a pas retenu que "belle" voulait juste dire "souris".

 

 
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Tony 26/02/2008 23:27

En même temps il n'a pas été si maladroit que ça ce spécimen-là.En effet, quelle meilleure entrée en matière, avec une amoureuse des lettres, que de lui faire cadeau d'un mot ?

La Souris Blonde 27/02/2008 13:52

Aaah... S'il m'avait dit, plutôt, "en finois / swahili / esperanto, belle, ça se dit comme ça", la face du monde en eût été changée.

Le Sushi 24/02/2008 01:25

Il semblerait que la souris souffre d'une politesse maladive. Quand tout autre animal aurait poursuivi son chemin, la souris s'arrête et répond. Ce qui permet d'expliquer aux autres rongeurs femelles les pièges à éviter!

La Souris Blonde 24/02/2008 11:26

C'est fou ça, t'as deviné le thème de mon prochain article.

Giusepe 22/02/2008 22:29

Avec encore un petit effort pédagogique, il eût même pu découvrir le sens du mot "noix". La leçon n'était manifestement pas terminée, et la Souris avait décidément encore beaucoup de choses à lui apprendre.

La Souris Blonde 24/02/2008 11:25

Oui enfin pour faire comprendre "noix" il aurait fallu mimer des choses que la souris ne saurait faire en public, alors.

personne 22/02/2008 20:12

Par contre, ce qui est bien, c'est que "technique pourrie", ça se dit pareil partout.

La Souris Blonde 24/02/2008 11:23

D'où mon théorème:Il n'y a pas de problèmes de traduction.Seulement une liste de choses que Chuck Norris autorise à comprendre.

Pierre 22/02/2008 09:47

j'adore ton blog, ça va faire deux jours que je le lis et je trouve ta vision des choses très juste, en plus c'est  bien écrit et il y a de l'humour. jt'ai même mis en rss.En revanche (bien qu'il m'arrive à moi aussi de draguer) je me demande comment on peux être aussi mauvais, j'ai l'impression en te lisant que plus on est con et plus on drague. Ou alors il s'agit d'une secte...Tu dois bien parfois tomber sur des garçons charmants, intelligents et beaux ? Ou alors tu as la poisse.

La Souris Blonde 24/02/2008 11:21

Oh si, bien sûr, y' a des garçons charmant autour de la souris.Mais je les mets pas ici, puisque c'est un blog sur les dragueurs à la noix.