Le rat des Champs

Publié le par La Souris Blonde

    Il y a environ pas longtemps, une jeune et jolie marmotte prenait innocemment le frais sur un banc des Champs Elysées.

    Faut le savoir, la marmotte est un animal très sympathique, et puis entre rongeurs, on se comprend. Bref, les marmottes, quand elles sont pas occupées à se dresser sur leurs pattes et à siffler comme des sourdes, dans l'intervalle, elles racontent leur vie à la souris.

    Cette marmotte-là, donc, prenait innocemment le frais sur la plus belle avenue du monde, dans la plus belle ville du monde, ah, Paris, berceau du romantisme, ville de l'amour, tout ça tout ça.

    Oh, je vous entends déjà avec votre rire hautain, là-bas au fond : "Ha ha! Innocemment aux Champs Elysées! Mais quelle incohérence! Quelle impossibilité logique! Commmmment (ceci pour régler une fois pour toutes leur compte aux consonnes doubblées avec lesquelles j'ai comme un léger problème, mais c'est de nature, nous autres rongeurs avont une fâcheuse tendance à béggayer) peut-on seulement imaginer se poser innocemment aux Champs Elysées, puisqu'"Il y a tout c'que vous voulez aux Champs Elysées"? S'asseoir sur un banc des Champs, n'est-ce pas accepter tacitement de prendre place dans les rayonnages d'un gigantesque supermarché à ciel couvert?"

    Oui, oui, je vous entends, en conséquence de quoi l'objection sera généreusement balayée d'un revers de ma main gauche tandis que la droite continuera à raconter l'histoire, ce qui, vous  en conviendrez, nécessite pas mal de contorsions pour atteindre de bêtes lettres comme A ou S.

    La jeune et jolie marmotte prenait donc le frais en compagnie d'un sympathique bouquin qui n'était pourtant pas à proprement parler un appel à la gaudriole.

    Arrive un individu qui s'installe sur le même banc, entre la marmotte, à un bout, et une belette à l'autre bout.

    Et qui commence à leur demander si elles connaissent la fable appelée "le chat, la belette et la petite marmotte". Non, en fait il a pas fait ça, vu que ça aurait été complètement idiot de s'adresser à elles toutes deux en même temps puisqu'elles ne se connaissaient pas du tout, hormis le banc qu'elles partageaient tacitement depuis quelques minutes.

    Non, il s'est tourné vers la marmotte et lui a demandé :

- Vous connaissez un hôtel pas cher dans le coin?
- Non.
- Et on peut coucher ensemble sinon?

    Je vous laisse deviner la réponse de la marmotte. Allez, si, un indice. L'une des choses que la marmotte déteste le plus au monde, c'est qu'on la réveille quand elle hiberne. Alors elle devient toute verte et elle mange l'importun pour lutter contre le froid. Bon, ben quand on la dérange pendant sa lecture pour lui raconter des bêtises, c'est pareil, mais en pire.

    Sauf que là, elle avait pas encore eu le temps de l'éviscérer qu'il se tourne vers la belette et lui demande :

- Vous connaissez un hôtel pas cher dans le coin?
- Non.
- Et on peut coucher ensemble sinon?
- Mais non plus!

    Décidément, les filles sont cruelles.
    Oh, certes, bien cruelles. Mais, pas découragé pour deux sous, la girouette se tourne alors à nouveau vers la marmotte :

- Vous connaissez un hôtel pas cher dans le coin?

    Là, la marmotte a fait ce que toute marmotte aurait fait, elle s'est dressée de toute sa hauteur, elle a sifflé un grand coup et elle a disparu dans son terrier. Et la belette a suivi parce que les marmottes et les belettes, parfois, enfin quand la chaîne alimentaire n'est pas en jeu, elles sont très copines.

    Alors on pourra dire, oui, on pourra dire que le monsieur double-face aurait pu au moins être bien élevé et proposer un hôtel cher. On pourra dire aussi que s'il trouve à chaque fois 100% de jeunes filles à son goût sur un banc, c'est pas très flatteur pour les jeunes filles. On pourra dire encore que peut-être il était très honnête et qu'il aurait vraiment voulu les emporter toutes les deux avec lui à l'hôtel.

    Mais je crois surtout que ce monsieur, il voulait un banc pour lui tout seul sur les Champs Elysées.

    Le luxe.

Commenter cet article

Tony 22/02/2008 00:03

Le pire c'est que j'essayais d'être drôle.C'est fou, les 4 derniers coms que j'ai posté sur des blogs ont tous étés interprétés à rebours. Encore de beaux rateaux en perspective en somme...

La Souris Blonde 22/02/2008 00:13

C'est fou, les dernières réponses que j'ai faites ont toutes été interprétées comme des rateaux! On doit avoir tous les deux un talent caché qui marche même quand on voudrait pas, quoi.Alors qu'en fait, là, non...Non!Non!...La souris a le rire un tantinet sardonique, mais le rire quand même!

Tony 20/02/2008 23:35

Odin, jack'o lantern, Gorgonzolla, path, Giusepe ! C'est fou comme de vieux commentateurs ou blogueurs égarés sortent soudain de l'ombre pour venir à nouveau commenter du La Souris, comme une mauvaise habitude qu'aucun de nous n'aurait pu se résigner à abandonner totalement. Une armée de zombies 2.0. Et puis ces billets qui sortent à un rythme anémique... on imagine une Souris hâve et décharnée, qui avance dans le brouillard, les bras vaguement tendus vers l' avant, murmurant dans sa moustache "les dragueurs à la noix, les dragueurs à la noix"...C'est Thriller sur ce Blog !Ca fiche des frissons dans le dos.Tadan dandan dandanTadan dandan dandan

La Souris Blonde 21/02/2008 12:03

Pour taper sur la souris, c'est en haut à gauche.

jack'o lantern 20/02/2008 06:00

il était bas de niveau le monsieur là... pour ne pas dire rat la moquette...

La Souris Blonde 21/02/2008 12:02

Et quand le rat se prend un Scud, matte la roquette!

Odin 19/02/2008 14:22

Rat des villes, rat qui déchante... Le genre de rat de potager qui ne vaut même pas un rat, dis... En tout cas je suis content de retrouver ces bonnes vieilles noix sorties de tes griffes de souris :)

La Souris Blonde 21/02/2008 12:01

Que deviendrait-on sans les noix, yeah...

ralphy 15/02/2008 19:39

Remarque, à l'avenir, tu peux toujours demander à ce genre d'individu s'il a toujours deux reins, dans quel cas, cela t'intéresse, mais qu'il faut juste que tu passes un coup de fil d'abord... :-P

La Souris Blonde 17/02/2008 23:42

Oui, et je peux même lui proposer de réaliser le vieux fantasme de l'infirmière.